Sélectionner une page

L’accord de l’Opep à Vienne fin novembre a surpris par l’implication de la quasi-totalité des États à réduire leur production. Des doutes subsistent quant au respect des engagements pris par les membres du cartel et également par les autres grands producteurs dont la Russie et les USA. Le risque le plus important réside dans une relance plus importante que prévue de la production de gaz de schiste aux États-Unis.

Crude oil : After the OPEC agreement, a new market paradigm ?

The OPEC agreement reached at the end of November in Vienna was a surprise in that it involves the quasi-totality of member States in a reduction of production. Doubts remain concerning the respect of the commitments made by the cartel members and also regarding what will transpire with the other major producers, notably Russia and the USA. The most risk lies in a more important than expected boost in the production of shale oil and gas in the USA.

Olivier Appert est Président du Conseil Français de l’Énergie, conseiller du centre Energie de l’IFRI et délégué général de l’Académie des Technologies. Ingénieur général des Mines, il a occupé le poste de Président Directeur général d’IFP Énergies nouvelles de 2003 à 2015.

Accord-OPEP-nouveau-paradigme-marche