Les ambitions françaises et européennes sur l’hydrogène pour la transition énergétique appellent un développement massif de l’électrolyse. Il reposera sur la croissance de la production d’électricité décarbonée en France et se traduira par une consommation d’électricité supplémentaire. Il n’aura pas les mêmes conséquences, et n’offrira pas les mêmes opportunités, selon la façon dont fonctionneront en pratique les électrolyseurs. Les modalités techniques, les performances en matière de réduction des émissions, le coût de la transformation et le bilan économique en dépendent largement. Cet article présente les principaux résultats et les perspectives des analyses menées par RTE sur ces enjeux.

The opportunities and challenges of electrolysis for the energy transition

French and European ambitions on hydrogen for the energy transition call for the massive development of electrolysis. That will require growth in carbon-free electricity production in France and will result in increased electricity consumption. The ensuring consequences – or opportunities – will depend on the way in which electrolyzers work in practice, and on the technical modalities, the level of emissions reduction, the cost of production, and the economic balance sheet. This article presents the main results and forecasts of the analyses conducted by RTE on these issues.

Mathilde Françon est chargée d’études à la direction R&D de RTE, le Réseau de Transport d’Électricité français, depuis 2018. Elle réalise principalement des travaux de prospective énergétique, en particulier sur la flexibilité du système électrique et le développement de nouveaux usages électriques (transport, production d’hydrogène). Elle est diplômée de l’ENSTA ParisTech et titulaire d’un master en Mathématiques appliquées.

Olivier Houvenagel est responsable des études prospectives au sein de RTE. Il supervise l’élaboration et l’étude des scénarios prospectifs de long terme pour la planification du système électrique, au travers du Bilan prévisionnel et des études thématiques associées à l’intégration des nouveaux usages électriques (mobilité électrique, hydrogène, chauffage…). Il pilote également la concertation sur les analyses prospectives organisée au sein de la Commission perspectives système et réseau de RTE.

Marc Le Du anime les analyses prospectives des systèmes énergétiques au sein de la Direction R&D de RTE. Depuis 1992, il a mené différents projets de recherche et développement sur les réseaux de transport et de distribution, sur la gestion de la production et les marchés de l’énergie. Depuis 2016, les analyses du système électrique à l’horizon de la neutralité carbone l’amènent à travailler sur les interactions entre l’électricité et autres vecteurs énergétiques, les couplages sectoriels et l’économie des systèmes énergétiques. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Université de Technologie de Compiègne et d’un DEA en Mathématiques Appliquées.

Alberto Tejeda est chargé d’études à la direction R&D de RTE, le Réseau de Transport d’Électricité français. Il réalise des travaux de prospective énergétique, en particulier sur les synergies entre l’électrification de plusieurs secteurs (transport, production d’hydrogène) et l’intégration des énergies renouvelables dans le système électrique. Il est titulaire d’un doctorat en ingénierie à l’École des Mines de Paris.

Abonné

S'abonner ou

Lire la suite