Le présent article développe des scénarios d’isolation et de décarbonation de l’habitat français (résidentiel et tertiaire). Des travaux d’isolation sont engagés et aux équipements thermiques actuels sont substitués des équipements électriques. La stratégie réduit aussi de 80 % à 50 % le taux d’occupation énergétique du tertiaire (utilisation plus sobre des bâtiments et évolution sociétale du travail). La consommation d’énergie finale baisse de 40 % et 1 450 GtCO2 ne sont pas émises. Le mix énergétique se compose alors de 80 % d’électricité et de 20 % de biomasse. La demande électrique s’accroît de 69 TWh. Le coût du projet s’élève à 391 G€ et dégage une VAN 2 % de 357 G€ à l’horizon 2050. La VAN devient positive en 2034.

Achieving carbon neutrality in buildings by 2050

This article explores insulation and decarbonisation scenarios for buildings in France (residential and tertiary). In the scenarios, buildings are insulated, and existing thermal equipment is replaced by electrified units. The energy occupancy rate of the tertiary sector is also reduced from 80% to 50% (through greater energy efficiency and societal changes in the workplace). Energy consumption is ultimately reduced by 40%, with a 1,450 Gt reduction in CO2 emissions. The energy mix consists of electricity (80%) and biomass (20%), and electricity demand would increase by 69 TWh. The project would cost €391 billion, and generate a 2% NPV of €357 billion by 2050. NPV would reach breakeven as of 2034.

Ingénieur des Mines de l’École polytechnique de Mons (Belgique) et Docteur en Physique de l’Institut de Physique du Globe de Paris, Philippe Charlez est actuellement conseiller technique auprès du directeur de la communication d’un grand groupe pétrolier. Expert internationalement reconnu en énergie, il est l’auteur de nombreux articles et tribunes sur l’énergie et de plusieurs ouvrages sur la transition énergétique dont Croissance, énergie, climat. Dépasser la quadrature du cercle paru en 2017 aux éditions De Boek supérieur. Il enseigne à Sciences Po, à Dauphine, à Mines ParisTech, au Centre international de Formation européenne et à l’institut Galilée. Il est l’expert en questions énergétiques de l’Institut Sapiens.
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier