Sélectionner une page

Les dépenses d’isolation thermique et de chauffage d’un logement existant sont analysées selon plusieurs niveaux d’isolation et plusieurs modes de chauffage utilisant l’électricité, seule ou combinée à du fioul ou du gaz. Le total de ces dépenses est rapporté aux émissions de CO2 et à la consommation d’électricité. Une extrapolation au niveau national compare ce que seraient les dépenses, les émissions de CO2 et la consommation d’électricité selon que l’on cherche à diminuer les émissions de CO2 au moindre coût ou que l’on transforme tous les logements en « bâtiments basse consommation ». La différence de dépenses dépasse de beaucoup 1 000 € par tonne de CO2 évitée.

Reducing CO2 emissions from existing housing stock at the lowest cost

The costs of thermal insulation and heating for an existing dwelling are analysed for several different levels of insulation and several modes of heating using electricity alone or combined with oil or gas. The level of CO2 emissions and electricity consumption for each type of expenditure is also provided. Extrapolation to the national level compares the levels of expenditure, CO2 emissions and electricity consumption according to whether the objective is to reduce CO2 emissions at the lowest cost or to transform all dwellings into «low-energy buildings». The difference in expenditure required far exceeds €1,000 per tonne of CO2 avoided.

Henri Prévot est ingénieur général des mines, ancien fonctionnaire du ministère de l’Économie, auteur de Trop de pétrole ! — énergie fossile et réchauffement climatique (Seuil, 2007), Prix de l’Académie des sciences morales et politiques, de Avec le nucléaire — un choix réfléchi et responsable (Seuil, 2012), et de Moins de CO2 pour pas trop cher (L’Harmattan). (www.hprevot.fr).
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier