Il serait possible d’atteindre la neutralité carbone avec beaucoup moins de contraintes et de dépenses que selon la SNBC (Stratégie nationale bas carbone) approuvée par la loi. Cet article montre comment : en considérant que les économies d’énergie sont, non un but, mais un moyen à employer dans la mesure où il est utile ; en tenant compte des nouveaux besoins d’électricité et d’hydrogène ; en remplaçant nombre pour nombre les réacteurs nucléaires existants par d’autres plus puissants ; en compensant nos émissions résiduelles de CO2 par des émissions évitées dans le cadre de coopérations avec des pays d’Afrique. Cette autre stratégie bas carbone est une contribution au débat.

Achieving carbon neutrality with fewer constraints or costs

It would be possible to achieve carbon neutrality with far fewer constraints and costs than under France’s official Low Carbon Strategy (the SNBC). This article shows how: by considering that energy savings are not a goal, but a means to be deployed insofar as they provide value; by taking into account new needs for both electricity and hydrogen; by replacing all existing nuclear reactors with more powerful models; by offsetting residual CO2 emissions with avoided emissions within the framework of cooperation with African countries. This alternative low carbon strategy makes a valuable contribution to the underlying debate.

Henri Prévot est ingénieur général des mines, ancien fonctionnaire du ministère de l’Économie, auteur de Trop de pétrole ! — énergie fossile et réchauffement climatique (Seuil, 2007), Prix de l’Académie des sciences morales et politiques, de Avec le nucléaire — un choix réfléchi et responsable (Seuil, 2012), et de Moins de CO2 pour pas trop cher (L’Harmattan) (www.hprevot.fr).
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier