Comme toutes les crises majeures, la pandémie de coronavirus pourrait être une opportunité pour accélérer les transformations nécessaires à l’économie et à la société. Est-ce possible dans le domaine de la  transition énergétique et écologique ? Sans doute pas en promettant le paradis sur terre ou en annonçant l’apocalypse, mais avec de l’innovation, des investissements bien orientés et des stratégies énergétiques et économiques à la fois réalistes et ambitieuses.

Directeur de Recherche émérite au CNRS, médaillé de bronze du CNRS, Dominique Finon a été directeur de l’Institut d’Économie et de Politique de l’Énergie (CNRS et Grenoble II) de 1991 à 2002. Il a été président de l’Association des Économistes de l’Énergie. Il a été consultant de la Banque mondiale sur la combinaison des politiques climatiques et énergétiques dans les pays en voie de développement (2016-2018). Il a publié de nombreux articles académiques et des ouvrages co-dirigés sur la régulation des industries énergétiques libéralisées et sur l’efficacité de politiques publiques dans plusieurs domaines (sécurité de fourniture, politique carbone, EnR, nucléaire, efficacité énergétique).
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier