Pour être efficace, la transition énergétique ne peut pas se contenter de mesures nationales. Elle ne peut réussir que si tous les acteurs décentralisés s’engagent dans un processus de transformation qui touche à la fois l’habitat urbain, les équipements collectifs, les mobilités, l’alimentation et plus généralement l’organisation de la cité et de l’espace. La ville de Grande-Synthe dans le Nord, capitale française de la biodiversité en 2010 (Natureparif) et surtout connue depuis 2016 pour son camp de réfugiés (avec Médecins sans frontières) et plus récemment par la mise en œuvre d’un Revenu Minimum Social Garanti, est un exemple d’évolution maîtrisée vers une consommation plus économe et une production d’énergies moins émettrices de gaz à effet de serre.

The decentralised energy transition: the example of the French city of Grande-Synthe

To be effective, the energy transition cannot be achieved by national measures alone. It can only succeed if all decentralised actors embark on a transformation of urban housing, community facilities, mobility systems, food supply and, more generally speaking, the entire urban landscape. The city of Grande-Synthe was the French capital of biodiversity in 2010 (Natureparif). It has also been known since 2016 for its refugee camp (set up by Doctors Without Borders) and more recently due to its introduction of a guaranteed minimum social income. Grande-Synthe is an example of an organised evolution towards a more economical consumption and production of energies based on lower greenhouse gas emissions.

Damien Carême est maire (EELV) de Grande-Synthe depuis 2001. Il est vice-président de la CUD chargé de la transformation écologique et sociale, de l’environnement et des transports, président d’honneur de l’association des maires « Villes et banlieues », membre fondateur et administrateur de l’Institut d’Économie Circulaire. En 2016, il est finaliste (9e) du concours de « meilleur maire du monde » (titre honorifique décerné par la City Majors Fondation). Il a reçu en janvier 2019 le prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe. Il a été élu député européen (EELV) aux élections de mai 2019.

François Carême est diplômé de l’ENSAE, titulaire de maîtrises d’Économie et de Mathématiques et d’un DEA de conjoncture et politique économique. Il a effectué toute sa carrière à EDF (dont il a été membre du Comité Directeur Groupe) et deux ans au service économique du Commissariat du Plan. Il a exercé de nombreuses responsabilités (économiste, financier, en distribution ERDF, prix, tarifs et risques marchés énergies) et a été administrateur d’EDF Trading. Il a fini sa carrière comme directeur à la R&D et comme membre de nombreux conseils scientifiques — CFE, LARSEN, EPRI(US) — ou de conseils d’orientation de chaires.

Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier