Sélectionner une page

Les énergies éoliennes et solaires, intermittentes, posent un problème d’équilibre du réseau électrique car leur production électrique suit un rythme naturel, différent du besoin de consommation. Si elles sont développées massivement, il faudra ajouter un système pilotable de rééquilibrage dont on donne l’ordre de grandeur. La revue des moyens dont l’opérateur de réseau disposerait à cette fin (stockage, gestion de la demande, échanges internationaux) montre que le résultat est difficile à atteindre techniquement et  peu satisfaisant pour l’enjeu climatique. Aussi de nouvelles études techniques et économiques sont nécessaires pour évaluer les conséquences de la loi de la transition énergétique.

The success of the energy transition will depend on its ability to manage intermittent renewable energies

Being intermittent in nature, wind and solar energy raise issues of balance in the electricity grid: their production of electricity varies according to climatic conditions, which are different from consumption needs. If massively developed, they will require a system, the extent to which is outlined here, to balance electricity supply and demand. A review of the means available to network operators for this purpose (storage, demand management, international exchanges) demonstrates the technical difficulties faced in setting up such systems and their failure to fully address climate issues. Further technical and economic analysis is therefore needed to assess the consequences of France’s energy transition law.

Dominique Grand, ingénieur des Mines de Nancy et docteur en Physique, a travaillé au CEA Grenoble dans la recherche en thermo-hydraulique, puis comme adjoint au directeur pour le développement régional. Professeur associé à l’IEP Grenoble, il y a enseigné l’énergie et a initié avec le GIRE le site www.realisiticenergy.info consacré à l’énergie.

André Latrobe, initialement professeur de mathématiques en lycée, s’est rapidement spécialisé en physique numérique d’abord au CEA pour la sûreté nucléaire, puis à la CISI où il a dirigé des grands projets de simulation numérique pour l’industrie (automobile, mise en forme des matériaux, thermique de l’habitat). Il fut aussi Professeur Associé à l’université Joseph Fourier de Grenoble (Hydraulique et Mathématiques Appliquées).

Christian Le Brun, docteur en Physique, a été chercheur au CNRS en physique fondamentale (physique nucléaire des particules). à la fin de sa carrière, il a travaillé sur la gestion des déchets nucléaires, le nucléaire du futur et les questions de production d’électricité et d’énergie. Il participe aujourd’hui à des débats et donne des conférences sur l’énergie. Avec le GIRE il étudie les questions à résoudre pour utiliser efficacement les énergies intermittentes dans la production d’électricité.

Roland Vidil est diplômé de l’école nationale supérieure d’hydraulique et de mécanique de Grenoble. Il fait une grande partie de sa carrière au CEA Grenoble dans le domaine de l’énergétique. Il devient ensuite directeur de l’école nationale supérieure d’ingénieurs électriciens de Grenoble où il crée une filière de formation d’ingénieurs sur les systèmes énergétiques et les marchés. Il préside aujourd’hui l’association www.hydro21.org et www.encyclopedie-energie.org.

Transition-energetique-contrainte-intermittence-ENR