Sélectionner une page

La sécurité d’approvisionnement des consommateurs ne signifie pas le risque zéro. La capacité de production électrique, c’est-à-dire la puissance, doit être dimensionnée en regard de la demande pour respecter un critère fixé par les pouvoirs publics à une durée moyenne au maximum de 3 heures de « défaillance » par an. EDF, monopole public, en était historiquement chargé. Dans un marché ouvert, une intervention publique est indispensable, pour laquelle la France a choisi un mécanisme qui décentralise la contrainte vers les fournisseurs en leur imposant une obligation de capacité et qui en révèle le prix.

The capacity mechanism: an economic instrument for the security of electricity supply

For consumers, the security of supply does not entail zero risk. The capacity of electricity production (or power) must be sized relative to demand in order to meet the criterion set by the public authorities of a maximum of 3 hours of ‘‘failure’’ per year. In the past, EDF, a public monopoly, was responsible for meeting the criterion. In an open market, however, public intervention has become necessary. France has therefore chosen to implement a mechanism that cascades the requirement to suppliers by imposing a capacity obligation on them, disclosing the relevant price…

Patrice Bruel est économiste, directeur Régulations d’EDF, en charge des relations avec les autorités sectorielles nationales et communautaires, impliqué à la fois sur les sujets de politique énergétique et de réglementation et de régulation du fonctionnement des marchés de gros et de détail. Il a précédemment, au sein d’EDF, notamment été en charge des perspectives offres/demande et occupé diverses responsabilités dans la préparation et la mise en oeuvre de l’ouverture du marché.
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier