Sélectionner une page

Le 20 février dernier, les Premiers ministres français et espagnol ont inauguré la liaison souterraine électrique entre les deux pays, un événement très important à deux titres. Le premier est électrique car cette liaison va mettre fin à la quasi séparation des deux réseaux et permettre des échanges importants dans les deux sens ; à ce titre, l’Europe a participé financièrement (225 M€). Le second est technique car c’est une première mondiale : les équipes françaises et espagnoles ont su mener à bien une réalisation technique exemplaire.

Jamais l’arbitrage entre paysage et ouvrages n’avait conduit à une dépense d’un tel montant car, par rapport à une solution aérienne, le surcoût est de plus de 600 M€ pour 65 kilomètres. Et ce n’est pas le seul surcoût lié à la protection des paysages des Pyrénées puisque l’abandon d’un premier tracé a entrainé déjà plusieurs centaines de millions d’euros de dédit.

Landscape – does it not have a price?

The problems that are caused to the landscape by the development of power cables, wind turbines and solar panel fields.

Jacques Maire est membre du conseil d’administration et du conseil scientifique du Conseil français de l’énergie. Il a présidé l’Institut français de l’énergie puis le conseil scientifique du Conseil français de l’énergie après la fusion des deux organismes. Ancien élève de l’École Polytechnique et ingénieur au corps des Mines, il a été directeur général de Gaz de France et occupé plusieurs postes dans la haute fonction publique.

Paysage-n-a-pas-de-prix