Sélectionner une page

Cette thèse étudie le potentiel économique des effacements de demande dans les marchés de l’électricité par une analyse de leur valeur et de leur coût pour le parc français. Conduite sous la direction de Jan-Horst Keppler, elle fut menée au sein de la Chaire European Electricity Markets (CEEM) du Laboratoire d’économie de Dauphine (LEDa) de l’Université Paris-Dauphine, en partenariat avec le Centre d’Expertise en études et Modélisation Economique (CEEME) d’ENGIE (thèse CIFRE).

Antoine Verrier est chercheur associé à la CEEM où il travaille sur la publication de résultats issus de sa thèse. Docteur en économie de l’université Paris-Dauphine (2018), il est également ingénieur de l’école Spéciale des Travaux Publics (2010) et titulaire d’un diplôme de Master recherche spécialisé en Economie de l’énergie et de l’environnement (Master « énergie, Finance, Carbone » de l’université Paris-Dauphine, 2012).

These-Antoine-Verrier