L’énergie racontée à travers quelques destins tragiques, Jacques Percebois, éd. L’Harmattan

Jacques Percebois, professeur émérite à l’Université de Montpellier, est bien connu de ceux qui s’intéressent à l’énergie, notamment pour le livre de référence qu’il a écrit avec Jean-Pierre Hansen, Énergie. C’est un livre d’un genre très différent qu’il publie aujourd’hui : en retraçant la vie de douze « destins tragiques ­», il nous propose une histoire de l’énergie depuis le XVIIIe siècle. Certains de ces destins sont bien connus,  d’autres peu, voire inconnus. Il y a fort à parier que ce sera différent pour chaque lecteur : on y croise des scientifiques, des industriels, des économistes du monde entier. Ces histoires dressent, à travers la vie de personnalités mortes dans un accident, assassinées ou disparues mystérieusement, une fresque historique de l’énergie, rappelant les innovations technologiques ou les enjeux énergétiques. Toutes les énergies sont abordées : charbon, pétrole, gaz, nucléaire, renouvelables. Et c’est souvent, pour l’auteur, l’occasion de rappeler la dimension historique de certains débats contemporains sur les politiques énergétiques ou climatiques. Il faut ajouter que ce livre est très agréable à lire, parsemé d’anecdotes enrichissantes et de digressions pertinentes. L’auteur suggère qu’il est destiné aux élèves et aux étudiants, mais je suis convaincu que les lecteurs de La Revue de l’Énergie y trouveront beaucoup de plaisir et d’intérêt.

Erratum : l’ouvrage de Jacques Percebois n’a pas été publié aux éditions L’Harmattan, mais aux éditions Campus Ouvert.

653-Bibliotheque