Sélectionner une page

La forte décentralisation de l’offre et de la demande d’électricité nous éloigne de plus en plus du modèle de production traditionnel. En particulier, des défis importants liés à la variabilité et l’imprévisibilité des nouvelles sources de production imposent de modifier les règles régissant les échanges d’électricité. Cette thèse mobilise les outils de l’économie industrielle pour proposer des architectures de marché capables  relever ces défis.

Xavier Lambin est ingénieur diplômé de l’École Polytechnique et de l’École des Mines. Après deux ans de conseil en stratégie, il effectue un doctorat en Économie Industrielle à la Toulouse School of Economics en collaboration avec ENGIE, obtenu en 2019. Il rejoint Grenoble École de Management cette même année en qualité d’Assistant Professeur. Sa recherche porte sur l’architecture des marchés de l’électricité et l’économie du numérique. Les techniques utilisées sont aussi bien théoriques qu’empiriques.

646-These-Xavier-Lambin