Il existe différents modèles d’intégration des ressources énergétiques renouvelables décentralisées dans les réseaux électriques. Parmi ceux-ci, les systèmes d’énergie transactionnelle (SET) proposent de coupler au réseau physique un réseau transactionnel qui assurera en temps réel un équilibre de l’offre et de la demande. Des marchés locaux automatisés pourraient ainsi se développer, encourageant la transition énergétique et réduisant la facture des consommateurs. Les projets pilotes qui ont testé ce modèle permettent dès aujourd’hui d’appréhender les défis technologiques à surmonter, mais aussi, et peut-être surtout, les questions réglementaires et sociétales que de telles innovations soulèvent.

Transactive energy systems

Different models can be used to integrate decentralised renewable energy resources into power grids. These include transactive energy systems (TES) which couple a transactional network to the physical network in order to ensure a real-time balance between supply and demand. Such systems would allow the development of automated local markets, encouraging the energy transition and reducing consumer bills. The pilot projects that have tested this model have allowed us to understand the technological challenges to be overcome before such systems can be implemented. Perhaps more importantly, they also help us understand the regulatory and societal issues that such innovations entail.

Fatima Amara est chercheuse au sein de l’équipe Client participatif du Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec. Elle est titulaire d’un doctorat en génie électrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ses intérêts de recherche sont la modélisation et la quantification énergétique des bâtiments résidentiels, institutionnels et commerciaux, les systèmes d’énergie transactionnelle, la prévision des charges électriques et l’efficacité énergétique des bâtiments.

Bruno Bourliaguet est sociologue de l’énergie au sein de l’équipe Client participatif du Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec. Il est titulaire de deux doctorats, l’un en sociologie, l’autre en électronique des hautes fréquences et optoélectronique. Une partie de ses travaux de recherche est dédiée à l’analyse des enjeux sociétaux des innovations dans le domaine des ressources énergétiques distribuées. Il étudie aussi la culture énergétique des clients québécois d’Hydro-Québec et les comportements de consommation.

Valérie Godin-Tremblay est stagiaire postdoctorale Mitacs au sein de l’équipe Client participatif du Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec. Elle est psychoéducatrice et titulaire d’un doctorat en psychoéducation. Elle s’intéresse au processus d’adaptation des individus et des organisations face à une innovation et a développé des trajectoires de déploiement de l’innovation techno-clinique au sein des services sociaux. Elle étudie présentement les aspects psychosociaux de l’implication des usagers dans les projets d’énergie transactionnelle.

Professeur titulaire au Département de psychoéducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Dany Lussier-Desrochers s’intéresse à l’innovation socialement responsable et inclusive. Il examine notamment en quoi l’innovation peut soutenir la participation des populations à risque d’exclusion et favoriser le développement d’un capital social dans les communautés. Son intérêt pour l’innovation est issu de sa formation multidisciplinaire (doctorat en psychologie et postdoctorat en informatique) et de son expérience de recherche au Media Lab du Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Boston.

Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier