Sélectionner une page

Plus de 71 % des réserves mondiales de pétrole et environ 40 % de la production mondiale sont localisées dans les pays de l’OPEP en 2014. En élargissant l’analyse à l’ensemble des pays producteurs, on estime que les compagnies nationales (NOC) concentrent environ 80 % des réserves et plus de 60 % de la production mondiale. Les compagnies internationales (IOC), et plus précisément les super majors pétrolières, régulièrement sous le feu de l’actualité, ne représentent, elles, qu’environ 9 % des réserves mondiales et moins de 15 % de la production. L’analyse historique de la montée en puissance des différents acteurs (IOC, NOC, OPEP) sur la scène énergétique internationale met en évidence les transformations majeures de la scène pétrolière mondiale. Elle permet également d’expliciter les stratégies de coopération présentes et envisageables entre les différents acteurs, relations qui pourraient dessiner la future géographie pétrolière mondiale.

OPEC, the international companies and the national companies: who governs the world petroleum market?

Approximately 71% of the world’s oil reserves and about 40% of the world’s production have their origin in OPEC member countries. By enlarging the definition to include all the producing countries, then an estimated 85% of reserves and 70% of world production are concentrated in the hands of the so-called National Oil Companies (NOC).

Emmanuel Hache est économiste-prospectiviste au sein de la direction Économie et veille d’IFP Energies nouvelles. Docteur en économie de l’université Panthéon-Sorbonne, il fait partie de la cellule modélisation. Professeur associé à IFP School, il est également professeur associé et chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques.

Qui-gouverne-scene-petroliere-mondiale