Sélectionner une page

La croissance verte consiste à remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables (EnR) et de l’hydrogène vert. Mais, un modèle 100 % ENR est-il crédible ? Contrairement aux fossiles, les EnR ne sont pas pilotables et sont peu concentrées. Leur mise en oeuvre n’est pas un défi technologique, mais un effet de taille qui se traduit par une quantité parfois démesurée d’équipements. Aussi, la proportion d’EnR pourra difficilement excéder 40 % du mix électrique. Envisagées comme sources locales, elles ne pourront se suffire à elles-mêmes et auront besoin d’un soutien thermique du gaz ou du nucléaire. C’est dans l’hybridation du mix que se trouve la solution de la transition énergétique.

The ‘‘green growth’’ utopia

Green growth involves replacing fossil fuels with renewable energies and green hydrogen. But is a 100% renewables model really credible? Unlike fossil fuels, renewable energies are variable in nature and more greatly spread out in geographical terms. While the use of renewables does not raise any particular technological challenges, it does require critical mass or an inordinate amount of equipment. It would therefore be difficult for renewable energies to ever exceed 40% of the electricity mix. Considered as local sources of energy only, they will never reach self-sufficiency, requiring instead thermal support from gas or nuclear power. That is why the solution to the energy transition lies in a hybrid mix.

Ingénieur des Mines de l’École Polytechnique de Mons (Belgique) et Docteur en Physique de l’Institut de Physique du Globe de Paris, Philippe Charlez est actuellement conseiller technique auprès du directeur de la communication d’un grand groupe pétrolier. Expert internationalement reconnu en énergie, il est l’auteur de plus de 70 articles sur l’énergie et de plusieurs ouvrages sur la transition énergétique dont Croissance, énergie, climat. Dépasser la quadrature du cercle paru en octobre 2017 aux Éditions De Boek supérieur. Philippe Charlez enseigne à Sciences Po, Dauphine, l’INSEAD, Mines ParisTech, le Centre International de Formation Européenne et la Khalifa University (Abu Dhabi). Il est expert en questions énergétiques à l’Institut Sapiens.
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier