Ce témoignage s’appuie sur la longue expérience d’Enerdata en termes de scénarisation et de modélisation de stratégies de réduction des émissions au niveau national et international. Il permet d’identifier et discuter des limites auxquelles l’ambition croissante en termes de réductions des émissions de gaz à effet de serre (GES) nous confronte. La question de l’analyse sociale des changements peut ainsi être remise en perspective comme une limite parmi d’autres de ces exercices, limites qui pouvaient être acceptables dans le passé mais qui deviennent de plus en plus visibles dans le cadre de réflexion sur la neutralité carbone ou des trajectoires 1,5 °C. Le texte proposé ici permet donc de prendre un pas de recul, qui ne vise pas à critiquer les approches classiques, notamment de modélisation, mais à utiliser ce tour d’horizon des nouvelles limites qui apparaissent au fur et à mesure que les scénarios cherchent à analyser des trajectoires de décarbonation plus ambitieuses et concernent des périmètres plus larges.

Pascal Charriau est le Président d’Enerdata depuis janvier 2013. Il est ingénieur diplômé de Supélec. Il a exercé des postes de direction chez Schneider Electric et développé une connaissance approfondie du monde de l’énergie et une grande expérience internationale. Rejoindre Enerdata était un moyen idéal pour lui de satisfaire sa passion pour les questions d’énergie et de développement durable et son esprit d’entreprise. Enerdata poursuit un développement soutenu et investit en permanence pour maintenir et accroître son expertise.
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier