Sélectionner une page

En 1997, le Commissariat général du Plan réalisait une prospective des consommations d’énergie et des émissions de CO2 de la France aux horizons 2010 et 2020. Comparer les projections réalisées il y a plus de vingt ans avec les trajectoires observées est riche d’enseignements. Au-delà des visions portées par les experts, qui se sont avérées confortées ou infirmées selon les secteurs, ce diagnostic conduit à apprécier les conditions de concrétisation des politiques publiques envisagées. La principale leçon à tirer pour les exercices de prospective en cours pour atteindre une neutralité carbone en 2050 est que le champ du possible est très ouvert et ne doit pas s’enfermer dans une vision trop conservatrice.

Energy outlook: has the 1997 vision of 2020 been confirmed?

In 1997, France’s General Planning Commission carried out a foresight exercise on the country’s energy consumption and CO2 emissions for 2010 and 2020. Comparing the projections made more than 20 years ago with the actual trajectories observed in practice is a valuable exercise. We can see that the visions put forward by experts were confirmed or disproved to varying degrees depending on the sector in question. In  addition, the comparison helps us to understand the conditions under which envisaged public policies can be successfully realised. The principal lesson learned for the current foresight exercises aimed at achieving carbon neutrality by 2050 is that the range of possibilities is extremely open, and should not be locked into a too conservative vision.

François Moisan a été directeur scientifique et directeur exécutif stratégie recherche international de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie jusqu’en 2019. Il a été membre de différentes instances internationales dans le domaine de l’efficacité énergétique et a présidé en 1997 les travaux du Commissariat Général du Plan pour l’élaboration de scénarios énergétiques aux horizons 2010 et 2020. Fin 2019, il a rejoint l’Agence Nationale de la Recherche. Il est Ingénieur SUPELEC (1972) et Docteur en Sciences Économiques de l’Université de Grenoble (1983).

647-Prospective-energie-visions-1997-2020