Sélectionner une page

Sous l’angle de la maîtrise des coûts de revient, quelle serait la trajectoire optimale d’évolution du mix électrique, entre 2020 et 2060, assurant l’équilibre offre/demande horaire ? C’est à cette question que l’ADEME a souhaité répondre par des travaux menés en 2017 et 2018, fondés sur un modèle d’optimisation capable de minimiser le coût total du système sur plusieurs décennies. Ils montrent qu’à cet horizon de temps,  certaines tendances majeures, d’ampleur internationale, se conjugueront pour structurer significativement les mix nationaux : baisse généralisée des coûts des EnR, interconnexions renforcées et solutions technologiques de pilotabilité des usages. Anticiper ces évolutions permet d’éclairer le débat public pour mieux les accompagner et en maximiser les bénéfices pour la collectivité nationale.

What will the electricity mix look like in 2060: towards economic optimisation?

From the point of view of cost control, what would be the optimal change in the electricity mix from 2020 to 2060 in order to ensure the right balance between hourly supply and demand? That is the question addressed by the ADEME (the French energy and environment agency) in work carried out in 2017 and 2018, based on an optimisation model that would minimise the total cost of the system over several decades. They show that, over the relevant time horizon, a number of major international trends will combine to significantly structure the national mix: a widespread reduction in the cost of renewables, an increase in  interconnectivity, and technological solutions for managing use. By anticipating these developments, it will be possible to raise public awareness and maximise the resulting benefits for the entire country.

Arnaud Mainsant est ingénieur au Service Réseaux et Énergies Renouvelables (SRER) à l’ADEME. Ingénieur spécialisé en automatique et commande des systèmes, Arnaud Mainsant a commencé sa carrière dans l’industrie automobile (groupes VALEO et BOSCH) avant de rejoindre le secteur énergétique, d’abord dans les thématiques Transport (filières électrique, GNV et hydrogène) puis dans les réseaux et systèmes électriques.

David Marchal est Directeur Exécutif Adjoint de l’Expertise et des Programmes (DEEP) à l’ADEME. Diplômé de l’École Polytechnique et ingénieur en chef des Mines, David Marchal a commencé sa carrière dans le secteur des télécoms au sein des systèmes d’information de l’État. Entré à l’ADEME en 2009, il s’est spécialisé sur les énergies renouvelables et les systèmes électriques intelligents. La direction exécutive « expertises et programmes » dont il est aujourd’hui le responsable adjoint a pour objectif de développer l’expertise sur la transition écologique et de piloter les programmes de déploiement et d’accompagnement des acteurs.

Jean-Michel Parrouffe est Chef du SRER à l’ADEME. Docteur en génie chimique de l’université McGill (Montréal), titulaire de maîtrises en génie mécanique de l’université Laval (Québec) et en génie industriel de l’École Polytechnique de Montréal, il a travaillé comme chercheur chez Hydro-Québec et à l’Institut Canadien de Recherche sur les Pâtes et Papiers. Ensuite, il a œuvré comme consultant en gestion des technologies de l’énergie, puis comme directeur de projets d’une firme spécialisée dans les projets d’énergies renouvelables. En 2007, il a intégré l’ADEME en tant que chef de SRER qui a pour mission le développement des EnR, des réseaux de chaleur et réseaux électriques intelligents, ainsi que du stockage de l’énergie.

Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier