Du fait de ses qualités et de sa polyvalence, l’hydrogène est appelé à jouer un rôle majeur dans la transition énergétique à la fois pour stocker les énergies renouvelables (par essence variables) et pour contribuer à décarboner tous les secteurs de l’économie. Matures mais encore chères, les technologies de l’hydrogène ne parviendront à s’imposer qu’au prix d’une réduction des coûts, réduction qui ne pourra être obtenue que par un changement d’échelle. Un certain nombre de pays se sont déjà engagés dans cette voie. Au-delà de l’enjeu environnemental, il s’agit pour la France de créer une filière française de l’hydrogène compétitive afin d’en faire un des piliers de sa réindustrialisation.

The energy transition: hydrogen – a vector of possibilities

Due to its properties and its versatility, hydrogen is expected to play a major role in the energy transition both for the storage of renewable energy (which is by definition intermittent in nature) and by contributing to the decarbonisation of all sectors of the economy. Hydrogen technologies are relatively mature today, but they remain expensive. Their adoption will increase only if costs are reduced through a change in scale, and a number of countries have already opted for that course of action. Beyond the environmental challenge, France also has an interest in creating a competitive hydrogen industry on which to build the country’s  reindustrialisation.

Depuis décembre 2017, Philippe Boucly est président de l’AFHYPAC, l’association qui fédère les acteurs de la filière française de l’hydrogène et des piles à combustible, après en avoir été le 1er vice-président : il y représente GRTgaz. Il a été le directeur général de GRTgaz de 2009 à avril 2013, période durant laquelle l’entreprise a pris le virage des gaz renouvelables et en particulier de l’hydrogène. Il a mené toute sa carrière au sein de Gaz de France, devenu GDF Suez puis ENGIE. En particulier, il a dirigé de 2002 à 2008 SPP, la société gazière slovaque, après avoir coordonné de 1994 à 2002 la coopération technique avec Gazprom. Philippe Boucly est ancien élève de l’École Polytechnique (X72) et ingénieur de l’École des Mines de Paris.
Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier