La libéralisation du secteur de l’électricité s’est appuyée en Europe sur le principe de la concurrence « par » le marché. Une autre option aurait été de privilégier la concurrence « pour » le marché. Après cette vague du marché, l’Europe a connu une « vague verte » qui, en en favorisant la promotion des renouvelables par des aides hors marché, a introduit de nombreuses exceptions au principe de la concurrence, ce qui a quelque peu brouillé les messages. C’est cette double vague que retrace cet article.

European electricity: caught between the ‘‘market wave’’ and the ‘‘green wave’’

The liberalisation of Europe’s electricity sector has been based on the principle of competition ‘‘by’’ the market. Another option would have been to favour competition ‘‘for’’ the market. After this market wave, Europe underwent a ‘‘green wave’’ that promoted renewables through off-market subsidies, thereby introducing many exceptions to the principle of competition – exceptions that have somewhat blurred the underlying  message. This dual wave is the focus of the article.

Jean-Pierre Hansen est Président Honoraire d’Electrabel, ancien Professeur chargé de cours à l’École Polytechnique et à l’Université de Louvain, membre de l’Académie royale de Belgique et membre correspondant de l’Institut.

Jacques Percebois est Professeur Emérite à l’Université de Montpellier, co-responsable du Pôle « Transitions énergétiques » à la Chaire Économie du Climat (Paris-Dauphine). Il enseigne également à l’École des Mines de Paris et à l’IFPEN.

Abonné

S'abonner ou

10,00Ajouter au panier