Offre découverte

La Revue de l’Énergie 659

15,00

Catégorie :

Description

Envoi d’un exemplaire papier (pour la France) frais d’envois inclus du numéro 659 dans la limite des stocks disponibles.

SOMMAIRE

Tribunes

Dépenser utile (bis), Philippe Goebel
Nucléaire et Union européenne : l’importance cruciale du traité Euratom, Lionel Taccoen

Articles

Déchets radioactifs : retour sur l’évaluation socio-économique du projet Cigéo, Julie de Brux, Patrice Geoffron, Pierre-Benoît Joly, Reza Lahidji, Jacques Percebois, Émile Quinet
Cigéo vise à stocker en couche géologique profonde les déchets radioactifs les plus dangereux. L’évaluation socio-économique (ESE) du projet est destinée à analyser les gains et les coûts pour la collectivité, notamment par comparaison à un entreposage de longue durée restant à la charge des générations futures. Cette ESE a soulevé diverses questions méthodologiques en raison de la durée du projet, des difficultés à monétiser certains coûts et avantages, des incertitudes sur les sociétés du futur et du choix du taux d’actualisation. Une conclusion est que Cigéo procure, grâce à l’enfouissement sécurisé des déchets, un « bénéfice assurantiel » face à un risque de dégradation des sociétés futures.

Prix de l’énergie : digression conjoncturelle ou crise structurelle ?, Philippe Charlez
Depuis mi-2021, les prix de l’énergie s’affolent : pétrole, gaz, charbon, carbone et électricité. Notre analyse démontre que cette flambée résulte d’une rupture offre-demande remontant à la chute des prix de 2015. Elle a provoqué une baisse radicale des investissements et pénalisé le développement de champs nouveaux. Depuis 2014, les investissements mondiaux dans l’E&P sont passés de 780 G$ à 326 G$. Cette chute a été renforcée par la pression des ONG sur les banques. Parallèlement, la montée en puissance des renouvelables et l’accroissement de la demande électrique se sont appuyés sur le gaz dans les pays de l’OCDE et le charbon dans les pays émergents. Leur demande a explosé. Cette rupture offre-demande devrait être structurelle et maintenir les prix élevés au cours des prochaines années.

Énergie solaire au Maroc : vers un leadership régional ?, Maryème Kettani, Jean-Guy Devezeaux de Lavergne, Maria Eugenia Sanin
Le Maroc entend porter la part des renouvelables à 52 % du mix électrique et vise une capacité installée de 2 500 MWc de solaire résidentiel en 2030. Dans cet article, nous explorons les stratégies possibles pour le développement du solaire au Maroc, dans la perspective d’un « hub » solaire. Nous proposons une définition de cette notion de « hub », axée sur l’international, et en présentons des formes possibles. Nous évaluons la maturité du Maroc au regard de l’objectif de long terme de devenir ainsi un « hub global », et proposons une typologie des trajectoires possibles.

Rubriques

Ma thèse en une page : « De la gestion du réseau vers celle du système de distribution : quels modèles d’activités innovants et durables pour la distribution d’électricité à l’aune des mutations territoriales ? » Telman Azarmahd
Il y a dix ans dans la revue : « Théorie et pratique de l’actualisation : une brève revue de la dernière décennie », Jean-Guy Devezeaux de Lavergne
Regards sur l’Indonésie